ACTIONS CULTURELLES


Dès le début, notre compagnie s’est posée la question de la transmission. Avec le désir de faire découvrir les écritures contemporaine.

 

Autour de la création de Vingt ans, et alors !, nous avons menés des ateliers auprès de plus de jeunes du département avec l’aide de la MJC Ronceray. Une répétition avait également été ouverte à des élèves de la section théâtre du Lycée Bellevue (Le Mans).

En partenariat avec la Mission Locale Pays-de-la-Loire et la Ligue de l’Enseignement 72, nous sommes venus à la maison d’arrêt Les Croisettes pour une représentation et une discussion avec 60 détenus.

Depuis 2015 nous avons pu mener des ateliers de pratique avec de très nombreux collégiens dans le cadre du dispositif Aux Arts Collégiens

coordonné par le Théâtre de l’Éphémère.
En 2018 et 2019 nous avons accompagné les élèves de l’option lourde Théâtre du Lycée Douanier Rousseau à Laval, également coordonnée par

le Théâtre de l’Éphémère.
Des stages d’interprétation ont lieu pour les élèves des Conservatoires du Mans et d’Alençon.
La classe de cascade comique de la Cité du Cirque du Mans a également reçu notre visite sur un trimestre.
En 2019, dans le cadre d’un CLEAC au Mans, les seniors de la Résidence Floraissance on rencontré des élèves de

l’Ecole primaire Camille Claudel autour d’exercice de théâtre. les élèves de l’atelier théâtre du Collège Léon Tolstoï ont créé Pigeon Cyborg de Sylvain Renard et 7 adolescents ont été accompagnés au Festival d’Aurillac 2019.
Dans le cadre des journées du patrimoine 2019 et accompagnés par le Centre social des quartiers sud et la MJC Ronceray, 6 jeunes ont créé une visite théâtrale de la galerie égyptienne du Musée de Tessé au Mans à l’occasion des Journées du patrimoine.
En février 2020, nous participons pour la seconde fois au Festival En Jeu ! organisé par la Scène nationale des Quinconces-l’Espal à destination de nombreux lycéens du Mans, un groupe de 15 ados crée Michèle doit-on t’en vouloir d’avoir fait un selfie à Auschwitz ? au Pôle Culturel des Coëvrons, et un groupe d’enfants découvrira l’univers du théâtre et de la danse à l’Espal.

 

 

Nous avons également choisi d’organiser des rencontres avec les spectateurs à l’issue de chaque représentation de nos spectacles. Ces temps d’échange nous semblent un prolongement essentiel de notre démarche artistique, qui vise à faire entendre la voix d’un auteur et la réflexion d’une équipe en ayant le souci de susciter des réactions sans asséner de message politique ou moral.