AUX PLUS ADULTES QUE NOUS

Création février/mars 2021

 

Un texte de Samuel Gallet

Mise en scène Bertrand Cauchois                    

Jeu Louise Kervella        

Musique & jeu Simon Carbonnel

crédit photo Bertrand Cauchois

Je m’appelle Ewa.

J’écris une lettre aux plus adultes que nous.

Ceux qui te font comprendre qu’ils en savent toujours un peu plus que toi.

Qu’il y a toujours quelque chose qu’ils perçoivent et que tu n’aurais pas toi encore bien compris.

Ceux qui ont organisé le monde avant que tu naisses et qui le dirigent aujourd’hui.

Aux plus adultes que nous ça s’appellerait

Ewa, jeune fille rêveuse et spontanée, demande un jour le silence.
Elle souhaiterait faire taire les plus-adultes-qu’elle qui croient tout savoir mais qui deviennent soudainement silencieux quand il s’agit d’agir pour la société actuelle. Pire que silencieux, ils deviennent des carpes !
L’idée même de devenir comme eux, une carpe, l’angoisse et la pousse à réagir : il faut leur écrire une lettre.
De l’amour à la fonte des glaces, de la colère aux rêves, des dessins du Che Guevara à ceux d’un chiot de calendrier – Ewa récolte, récupère tout ce qu’elle peut et compose sa lettre.
À ses côtés, Pierre est son complice dans cette aventure, il porte un regard plus en distance sur la révolte menée par Ewa.

C’est finalement lui qui se fera élire délégué.
Mais la lettre ne s’arrête pas là et conduit Ewa au Parlement des plus adultes que eux. Elle quitte sa petite ville, prend le train jusqu’à un grand château en verre près d’un lac. 
Se déploie alors un univers fantastique dans lequel nous plongeons aussi rapidement que poussent ses écailles…